août 13, 2022
passeport france

Comment faire pour prolonger mon visa en France ?

5/5 - (5 votes)

Après l’obtention d’un visa pour la France, il arrive malheureusement une fois sur place, que la durée de validité de notre carte de séjour est insuffisante. Dès lors qu’on ne veut pas quitter le pays, il devient impératif de demander une prolongation de visa. Est-ce possible ? Comment prolonger son visa sur le territoire français ? Sachant que seulement certains motifs sont pris en compte, nous vous expliquons ce que vous devez savoir.

Les motifs d’une demande de prolongation de visa

Les visas Schengen bénéficient d’une prolongation à condition que le voyageur ait séjourné moins de 90 jours sur les 180 derniers jours dans l’espace Schengen. Une autre condition, c’est qu’il n’ait pas dépassé la date de validité de son visa. À ce stade, il est clair qu’il est possible de prolonger la validité de sa carte de séjour en France, puisque le pays fait partie de l’espace Schengen. À présent, ce qu’il faut savoir, c’est que cette prolongation ne peut être accordée qu’à titre exceptionnel, dans le respect des conditions prévues par cette procédure particulière. Pour les autorités compétentes, votre motif de demande d’octrois d’un renouvellement de titre de séjour doit être sérieux et surtout doit présenter un impératif imprévu. Évoquons à présent les motifs pris en compte par les autorités compétentes en la matière.

préfecture france
préfecture france

Les cas de force majeure

Ils concernent des évènements qui sont arrivés dans votre pays d’origine lors de votre séjour sur le territoire français. Ces raisons graves doivent justifier que vous n’envisagez pas de retour immédiat. Parmi ces motifs, citons entre autres :

  • les catastrophes naturelles : éruption volcanique, séisme, ouragan, etc. ;
  • les troubles politiques majeurs : guerres, émeute, etc. ;
  • les conditions climatiques extrêmes ;
  • l’annulation ou la modification tardive d’une compagnie de transport suite à des grèves ou des conditions météorologiques désastreuses.

Le motif humanitaire

Dans ce cas, la demande de renouvellement du titre de séjour peut être octroyé pour les raisons suivantes :

  • les causes médicales : votre santé ou celle d’un membre de votre famille qui vous accompagne (conjoint, enfants…) ne permet pas de voyager. Un certificat médical doit être signé par le médecin traitant ou émaner d’un service hospitalier. En cas de doute sur l’authenticité du certificat, l’avis médical du médecin de l’OFII fera foi ;
  • un évènement familial : premièrement, il doit s’agir d’un membre de votre proche famille (1er degré). Deuxièmement, cet événement doit être impromptu. Il s’agit de maladie grave, décès ou mariage soudain dont la date n’avait pas été communiquée auparavant. Un document attestant la nécessité de la présence du requérant sur le sol français sera requis.

Le motif professionnel

Le requérant doit fournir des justificatifs prouvant que la survenance d’événements imprévisibles est postérieure à la délivrance du visa. Ici, il peut être question de :

  • la liquidation d’une pension ;
  • la conclusion d’un contrat qui n’a pas pu se faire dans les délais prévus.

La procédure de demande d’une prolongation de visa

Votre demande de prolongation de visa doit être adressée aux autorités compétentes avant la date butoir de sa validité. Les services qui traitent de ce type de demandes varient en fonction des États membres de la zone Schengen (service des étrangers, bureau de l’immigration, etc.). En France, la demande est faite auprès des services de préfecture. Vous pouvez consulter le site du gouvernement: https://france-visas.gouv.fr/fr_FR/web/france-visas

Le renouvellement de visa en France tient de façon générale en deux points principaux.

Le passeport

Les informations recherchées sont les suivantes :

  • la page d’identité ;
  • la page faisant mention du dernier visa d’entrée en France ;
  • toutes les autres pages contenant des cachets d’entrées ou de sorties en territoire français.

Le domicile en France

Les informations inscrites sur ce document renseignent sur :

  • l’attestation d’accueil ou d’hébergement par un tiers ;
  • le justificatif d’hébergement d’une durée inférieure à un mois au nom de l’hébergeant ;
  • pièce nationale d’identité de l’hébergeant.

À ceux-ci s’ajoutent toutes les attestations (médicales, de décès, de l’employeur, de réservation du nouveau billet d’avion…) et les justificatifs (des moyens de subsistance, l’assurance voyage qui couvre la prolongation du titre de séjour).

Notons pour terminer que la taxe de prolongation de visa s’élève à 30 € en France. En attendant l’examen de la requête (dont la durée varie entre quelques jours à un mois) par les autorités en charge de la question, le demandeur est autorisé à rester dans le pays.

Dans le cas d’une réponse favorable, le requérant sera convoqué dans les services de la préfecture, munis des justificatifs originaux qui auront conduit à sa décision. Dans le cas d’un avis défavorable, le demandeur devra quitter l’espace Schengen deux jours après la date d’obtention de la réponse.

Laure

Je suis journaliste presse et reporter.

Voir tous les articles de Laure →