Interview de Rémy Rousset, créateur de l’application Wivaldy.

L’internet des objets (ou Internet Of Things) est le support d’une révolution en marche. Un grand nombre d’acteurs se positionnent sur ce marché -qui connaît une croissance exponentielle.

D’après les chiffres dévoilés par GfK, les « nouveaux produits connectés » ont représenté un marché de 340 millions d’euros en France en 2015, soit le double de l’année précédente. Le marché de la maison connectée, plus particulièrement, a généré 127 millions de chiffres  d’affaires.

C’est donc dans cette optique que nous avons décidé d’interviewer Rémy Rousset, un jeune entrepreneur qui cherche à développer, avec son équipe, de nouvelles idées dans le domaine des IoT. Aujourd’hui il nous parle de Wivaldy, une application qui vous permet de contrôler vos consommations énergétiques.

Interview avec Rémy Rousset, CEO de Wivaldy.

Qu’est ce que Wivaldy ? 

Wivaldy est un service en ligne qui permet aux consommateurs de maîtriser leur consommation d’électricité. On leur apprend à comprendre ce qu’il se passe chez eux grâce à des conseils personnalisés, en se comparant avec des proches et en se fixant des alertes à ne pas dépasser.

De quel constat être-vous partis pour créer cette application ?

Aujourd’hui, les nouvelles technologies nous permettent de nous rendre meilleurs dans pas mal de domaines. Par exemple dans le sport, on sait combien on a couru, notre rythme cardiaque après une course ou encore le parcours qu’on a fait. À partir de ces données, on peut améliorer nos performances. Du coup, on s’est quand même dit que c’était bizarre que chez soi on ne puisse pas avoir accès aux mêmes types de connaissances pour améliorer notre consommation d’électricité, surtout dans le contexte écologique et économique actuel.

En quoi Wivaldy améliorera la vie des utilisateurs ? 

Wivaldy permet de prendre conscience que la consommation d’électricité ne se résume pas à une facture, une fatalité qu’on paye tous les mois sans savoir pourquoi exactement ou encore un rattrapage salé une fois par an. On veut montrer aux consommateurs que la consommation d’électricité, ce sont des habitudes de tous les jours qui peuvent être améliorés, optimisés, que c’est un acte qui a un sens pour l’environnement et notre future.

Quelles ont été les grandes étapes de votre projet ? 

Wivaldy c’est d’abord un gros travail technique. Comme on s’appuie sur des capteurs et compteurs connectés existants pour les rendre compatibles avec notre plateforme, il a fallu travailler en priorité sur le développement de la plateforme. Ensuite, s’ensuit une phase de sensibilisation au sujet au travers d’actions de pédagogie auprès des utilisateurs et des acteurs du secteur.

Avez-vous rencontré, ou rencontrez-vous encore, des difficultés ? 

Notre plus grand défi, c’est de rendre la consommation d’électricité intéressant pour les consommateurs. Les tarifs avantageux de l’électricité en France aujourd’hui fait que les gens ne se posent pas trop la question de leur consommation. Mais l’enjeu demain sera autre et il faudra accompagner les utilisateurs vers cette transition.

Wivaldy est actuellement en version bêta test privée. À quand la version définitive ouverte au grand public ? 

Il n’y aura jamais de version définitive, on sera toujours en train d’améliorer la plateforme et l’expérience. Mais l’ouverture à un public plus large est prévue pour le début d’année.

Comment ferez-vous la promotion de votre application? 

On utilisera essentiellement les canaux digitaux. C’est un outils aujourd’hui très puissant qui permet de toucher nos futurs utilisateurs directement. Et le lien de proximité est très important pour Wivaldy car les relations sociales sont clés dans la manière dont nous envisageons la transition énergétique.

Wivaldy est née de la collaboration de trois passionnés, Rémy Rousset (CEO), Norida Chin (CMO) et Mathieu Lorber (CTO).

Propos recueillis par Anouar Lmarbouk

@anouar_smh

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE