Mastercard lance le paiement par selfie

Le 06 octobre 2015 à Paris, Mastercard présentait Identity check une application visant à simplifier le processus d’achat en ligne. Cette application repose sur la collecte de données biométriques. Ces données sont définies par la CNIL comme « l’ensemble des procédés tendant à identifier un individu à partir de la mesure de l’une ou plusieurs de ses caractéristiques physiques, physiologiques ou comportementales » . Il peut donc s’agir d’empreintes digitales, de reconnaissance faciale ou encore de la signature.

Un processus d’achat chronophage

Aujourd’hui, le mode d’achat en ligne repose sur l’identification de l’utilisateur via la création d’un compte. Néanmoins, ce processus peut être chronophage car l’utilisateur doit en permanence saisir son mot de passe et s’en rappeler. Cela découragerait de nombreux utilisateurs n’ayant pas le temps de se connecter ou l’envie de se créer un compte.
Ainsi, selon une étude réalisée par Nostat sur plus de 10 000 consommateurs. Un tiers des personnes abandonnent des achats en ligne car ils ont oublié leur mot de passe, 6 personnes sur 10 déclarent avoir manqué des opportunités d’achat dû à des transactions trop longues et plus de la moitié des sondés souhaiteraient que le mot de passe soit remplacé par une solution plus pratique mais tout autant sécurisée.
Cette étude démontre l’envie des consommateurs d’obtenir une solution alternative facilitant le parcours client. Il convient malgré tout de nuancer les chiffres, le sondage ayant été commandé par Mastercard.

Une application basée sur la biométrie

Afin de répondre à ces nouveaux enjeux, Mastercard a annoncé l’arriver de son application Identity check. L’application est actuellement en cours de déploiement dans plusieurs pays tel que les Pays-Bas et devrait arriver en France début 2017.

Comment l’application fonctionne-t-elle concrètement ?

Afin de fonctionner, l’utilisateur doit télécharger l’application et renseigner ses données personnelles (empreintes digitales etc.).
L’utilisateur peut ensuite se rendre sur les sites de e-commerce, passer sa commande et payer simplement via le système biométrique qui permet d’identifier le détenteur de la carte bancaire. Afin d’éviter les fraudes, l’application demande à l’utilisateur de cligner des yeux durant la vérification pour vérifier qu’il s’agisse bien d’une personne et non d’une photo.
Ajay Bhalla, Président d’entreprise Security Solutions explique ainsi « L’utilisation de ces données et de ces technologies déplacera le curseur de ce que le consommateur sait (mot de passe), vers ce qu’il a (téléphone mobile ou autre appareil connecté) et qui il est (biométrie)” .
Cette déclaration illustre tout à fait la stratégie de l’entreprise qui vise à relier l’achat aux individus et non plus à des comptes clients.

QUID des données collectées ?

Les données biométriques sont pour l’instant essentiellement utilisées par les gouvernements via les passeports. L’utilisation de ces données personnelles par des entreprises peut donc inquiéter.
Mastercard déclare que les données collectées le sont sous forme de code et que les photos crées via l’utilisation de l’application seront stockées sur l’appareil de l’utilisateur. Est-ce néanmoins suffisant pour garantir la sécurité de nos données ? Les derniers scandales sur le hackage de grandes entreprises telle que Yahoo peuvent semer le doute.

Christophe Marinho

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE